Avertir le modérateur

17/05/2010

La literie écologique

Nous passons près d'un tiers de notre temps dans notre lit ! Bien dormir est très important et pour celà, la qualité de la literie est essentielle.

La literie écologique n'utilise pas de matières synthétiques et les matières naturelles utilisées pour le rembourrage ou le tissage sont diverses : oreillers en épautre ou sarrazin, coton bio, matelas en fibre de coco, laine vierge, fibres de maïs. On trouve également des couettes en latex, en lin ou des matelas en fibres de bambou.

Pourquoi choisir une literie bio ?

Pour les enfants, il est préférable de s'orienter vers de la literie bio ou à défaut de la literie de qualité utilisant des matériaux naturels. Pour les bébés, ce qui compte avant tout est une bonne régulation de la transpiration et de la température corporelle. Les bébés sont très sensibles à la température et peuvent avoir plus de difficulté que les adultes à réguler leur propre température corporelle. Il vaut mieux utiliser de préférence du linge de lit bio (alèse, drap et couette) utilisant des matières naturelles non traitées. Les matelas futons pour bébés en coton sont également reccommandés. Contrairement aux matières synthétiques utilisées couramment dans les matelas pour bébés, les matières naturelles sont beaucoup plus "respirants", la transpiration est plus rapidement évacuée et la température mieux régulée.

817352_58786767.jpg

Pour les adultes, une literie bio offre un confort incomparable.¨Parfois on n'arrive pas à déterminer les causes d'un sommeil agité, d'insomnies récurentes et de sensation d'inconfort au moment d'aller dormir. Souvent c'est la literie qui est en cause. Essayez dejà un simple ensemble drap housse et housse de couette en coton biologique ! Une couette respirante en matériaux naturels, fraiche en été et chaude en hiver et qui laisse respirer le corps est également essentielle à un bon sommeil.

Les matelas écologiques sont fabriqués avec des matériaux sains, sans produits toxiques et dont la fabrication n'utilise pas de produits qui pourraient être nuisibles pour les peaux fragiles des bébés. Les matelas écologiques sont beaucoup appréciés des personnes asthmatiques ou allergiques.

Les différentes fibres utilisées et leurs caractéristiques

Le coton bio

Le coton est une matière respirante et fraiche.Doux, confortable, c'est un très bon régulateur thermique, on l'emploie souvent dans le textile pour son pouvoir absorbant (vêtements confort, sport). La culture conventionnelle propose un coton très traité aux pesticides et produits chimiques qui peut être irritant en plus d'être nuisible pour l'environnement. En version bio, le coton est sain, totalement hypoallergénique et tout aussi facile d'entretien que le coton conventionnel.

903719_79267994.jpg

La fibre de coco

La fibre de coco est un très bon régulateur d'humidité. Elle est lavable et très douce. On l'utilise beaucoup pour les matelas bébé en raison de son pouvoir absorbant (rétention d'eau).

Le latex

Si vous souhaitez de la tenue, du confort et de la chaleur, c'est le matelas latex qui vous convient le plus/ Les matelas latex sont conseillés à des personnes privilégiant le moelleux et le confort enveloppant, tout en gardant un climat de chaleur.

Balles d'épeautre ou de sarrazin

Les oreillers en balles d'épeautre ou sarrazin s'adaptent à la courbure de la nuque et s'ajustent aux changements de posture durant le sommeil. Les graines d'épeautre sont un bon régulateur d'humidité et ils stockent la chaleur du corps pour la restituer doucement pour garantir un bon sommeil. Le défaut peut être le bruit aractéristique des écorces de céréales frottant les unes aux autres, mais cela peut aussi être très agréable !

La laine

La laine vierge offre un confort et une chaleur incomparable. Les matelas et couette en laine sont parfaits pour l'hiver ou pour les pays froids. Ils sont recherchés pour leur douceur et la chaleur enveloppante qu'ils procurent.

Où trouver un matelas qui soit bio ou écologique ?

Certaines boutiques se sont spécialisées dans la literie écologique. Les matelas futons sont souvent de grandes qualité et on peut aussi en trouver en version écologique.

Pour les bébés, certaines boutiques spécialisées dans le bio proposent aussi de la literie et des matelas. Les boutiques commerce équitable peuvent aussi proposer ce type de produits.

La boutique équipements écologiques propose une sélection de matelas pour bébé, de couettes et oreillers bio et de linge de lit en coton bio : www.equipements-ecologiques.org/boutique/boutique-literie...

Plus d'informations sur les matelas écologiques sur le site Matelas conseils.

595539_15485626.jpg

Les prix ?

Les moins chers sont les matelas pour bébé en coco ou fibres mélangées (coco, coton bio). On en trouve à partir de 80-100 euros. Les plus chers sont souvent les matelas pour adultes "grand confort" en latex naturel (1200-1600 euros). Le linge de lit et les oreillers sont en moyenne 20 à 30% plus chers que les articles classiques (oreiller confort, linge de lit coton/lin).

 

27/04/2010

Les produits pour le ménage écologique

Faire le ménage avec des produits écologiques, c'est facile et très économique !

Pas besoin d'accumuler les bouteilles de produits détergents en tous genres : cinq ou six produits de base suffisent, avec lesquels vous pourrez tout nettoyer. Voici de quoi vous aurez besoin pour tout nettoyer dans la maison, lessive y compris.

Avec deux bouteilles de vinaigre, 500 gr de bicarbonate de soude, un kilo de cristaux de soude, un litre de savon noir (dure plus d'un an), deux savons d'Alep de 250 gr (16 à 20 litres de lessive) et deux flacons d'huiles essentielles (par exemple, citron et thym), la somme totale dépensée est d'environ 25 euros.

savons.jpg

1 : LE VINAIGRE D'ALCOOL

Le vinaigre d'alcool est excellent pour dégraisser, faire briller et détartrer ou enlever le calcaire. Ainsi il sera très efficace pour nettoyer les vitres (beaucoup plus que les produits classique du commerce, essayez !) et les vitrages de salle de bain. Il désodorise, assainit et il a également des vertus thérapeuthiques (pour celà on préfèrera le vinaigre de cidre, pour faire briller les cheveux par exemple).

Coût :  entre 0.5 et 1 le litre
Où le trouver : en grande et moyenne surface (vinaigre blanc premier prix).

2 : LE BICARBONATE DE SOUDE

A ne pas confondre avec la soude caustique qui sert à fabriquer les savons et qui est très dangereuse lorsqu'elle est pure !

Le bicarbonate de soude possède de multiples propriétés. C'est un des produits de base à avoir dans sa cuisine, il sert aussi bien pour le ménage, le lavage que pour l'alimentation (digestion) ou les fleurs en vase. Il est antiacide (c'ets pour celà qu'il facilite la digestion) et est un nettoyant doux. Il raccourcit la durée de cuisson des légumes et rend plus digestes les légumes secs. Pour la maison, il adoucissit l'eau, prévient les mauvaises odeurs (frigo par exemple) et peut être utiliser pour adoucir le linge.

Coût : de 2€ à 5€ les 500 gr
Où le trouver : En grande et moyenne surface rayon produits ménagers, teintures ou sur la boutique équipements écologiques.

3 : LES CRISTAUX DE SOUDE

Les cristaux de soude sont des cristaux de carbonate de soude. Ils nettoient efficacement l'émail des baignoires et lacabos, les sols, ils débouchent la plomberie, on s'en sert également pour fabriquer de la lessive en association avec du savon de marseille ou d'alep.

Coût : environ 2 euro le kilo
Où le trouver : en supermarché rayon lessive et produits ménagers.

4: LE SAVON NOIR

nettoyage-savonnoir.jpgLe savon noir est un produit fabriqué à partir de potasse et de corps gras (huile de lin ou huile d'olive pour les savons noirs de qualité).

C'est un excellent nettoyant, détachant et dégraissant. On peut l'utiliser dilué pour les sols (1 a deux bouchons suffisent dans un demi seau d'eau) ou pur pour dégraisser les fours et hottes. Il nettoie également toutes sortes de salissures (détachant sur le linge, peinture à l'huile). Enfin sachez également que c'est un bon insecticide, il est utilisé dans l'agriculture biologique pour cet usage. Il existe deux types de savon noir : le savon noir liquide ou en pâte pour le ménage et le savon noir cosmétique qui est un produit de gommage, plus doux, moins abrasif. Le savon noir Pierre Fabre ou Briochin que l'on trouve en bouteilles en grande surface est un savon noir pour le ménage. Le savon noir cosmétique se trouve en boutique spécialisée.

Coût : entre 7 et 10 euros le litre
Où le trouver : en supermarché rayon lessive et produits ménagers ou sur la boutique équipements écologiques.

5 : LE SAVON DE MARSEILLE OU SAVON D'ALEP

Le savon de Marseille et le savon d'Alep sont deux types de savon qui se ressemblent par leur composition et leur usage. Attention, certains savons sont plus adaptés à la peau. Pour la lessive et le ménage, préférez les savons d'Alep ou de Marseille sans ajouts de glycérine ou autres composés.

Coût : entre 2.5 et 4 euros le gros savon
Attention, en supermarché on trouve des savons de Marseille type Persavon qui n'ont pas grand chose à voir avec le savon de Marseille véritable : ils contiennent des additifs, sont faits à base d'huile de palme d'où leur couleur blanche alors que le vrai savon de Marseille est brun/vert comme le savon d'Alep et contient de l'huile d'olive.
Où le trouver : en boutique spécialisée ou sur ou sur la boutique équipements écologiques.

6 : LES HUILES ESSENTIELLES (facultatif)

Les plus indiquées pour le ménage ou pour le linge sont les huiles essentielles de citron et de thym ou tea-tree (désinfectant, antibactérien puissant), l'huile de menthe, les huiles essentielles de pin ou d'eucalyptus (antiseptique) et de lavande. Pas besoin de les collectionner, trois ou quatres suffisent.

Coût : entre 3 et 10 euros le flacon
Où les trouver : en parapharmacie ou sur internet (aroma-zone propose une très large gamme).

 

Dans le prochain article, nous verrons les recettes de base : nettoyant tout usage, vaisselle, lessive, vitres, toilettes, douches et lavabos (email). En attendant, bons achats et bonne semaine !


27/01/2010

Les lessives vertes ne sont pas si écolos !

D'après consoglobe, une famille française consomme en moyenne par an :

  • 3 à 4 litres de liquide vaisselle,
  • 10 à 20 litres de nettoyants ménagers,
  • réalise 220 lessives soit 26 litres de lessive liquide (ou 40 kg de lessive poudre)
  • utilise 10 kg de poudre pour lave-vaisselle par an

Les lessives ainsi que tous les produits ménagers se retrouvent dans les eaux usées. Très difficilement biodégradables en station d'épuration, certains composants des lessives sont ensuite en partie rejetés dans les cours d'eaux et les rivières.

guide-lessive-410.jpg

Crédit photo : coupdepouce.com

Mais de quoi se compose exactement la lessive ?

  • des détergents plus ou moins agressifs et nocifs (alkylbenzène-sulfonate, savon, laurylsulfate, dodécylbenzène-sulfonate, etc.)
  • des composés alcalins (borates, carbonates)
  • des agens anti-calcaire et des agents antiredéposition (pour éviter que les salissures se rédeposent sur le linge)
  • des enzymes et des agents de blanchiment
  • du ballast (pour la manipulation de la poudre)
  • de l'eau (pour les lessives liquides)
  • des conservateurs, des parfums et souvent des colorants

Certains composants -détergents en particulier sont très fortement suspectés d'interférer avec le métabolisme des animaux (en particulier amphibiens), des poissons et de l'homme. On suspecte certains détergents d'être à l'origine des changements de sexe des mollusques et des poissons et de la disparition des amphibiens.  Les tensioactifs pourraient également être responsable de problèmes hormonaux et de maladies chez les êtres humains.

L'Institut national de la consommation (INC) a réalisé une enquête sur les lessives classiques et les lessives "vertes" et qui a été publiée dans 60 millions de consommateurs fin 2007. Cette étude n'est pas très récente mais la conclusion de cette enquête est  sans appel : toutes les lessives sont nocives pour l'environnement, il n'existe pas de lessive réellement écologique !

Cependant l'étude réserve de grosses surprises. S’agissant de la lessive en poudre et en tablettes, les marques "écolos" comme  "Le Chat", "Maison verte", "l’Arbre vert" ou encore "Ecover" s'avèrent être les plus toxiques ! Les marques "Apta Advance", "Dash" et "Super Croix" s'avèrent être moins nocives pour l'environnement que ces dernières.

En outre, dans cette étude quatre lessives liquides ont un potentiel de nocivité pour l'environnement très élevé : parmi celles ci il y a Epsil de Leclerc ou encore Skip Air Activ’d’Unilever.

L'étude démontre la limite de l'écolabel européen et des autres réglementations concernant la biodégradabilié de ce type de produits. Les lessives vertes sont loin d'être 100% sans danger pour l'environnement.

Symbolisé par une fleur, l'écolabel européen s'attache surtout à la réduction des emballages et la consommation d'énergie pendant le lavage. Le niveau de toxicité est évalué pour les ingrédients pris séparément et non pour l’ensemble du produit. Pourtant ce label garantit de faibles impacts environnementaux tout au long du cycle de vie du produit. Créé en 1992, l'écolabel européen est seul label écologique officiel européen utilisable dans tous les pays membres de l'Union Européenne. Certes l'étude date un peu mais mérite qu'on y prête attention !

Dans le même registre, la réglementation qui a été adoptée en 2005 concernant la biodégradabilité des produits exige un taux de 60% de biodégradabilité en 28 jours ce qui est nettement insuffisant au regard des 20 millions de lessives effectuées chaque jour en France. De plus, la règlementation ne s’applique qu’à certains ingrédients.

Au final, seules les noix de lavage constituent un procédé totalement écologique. La toxicité des noix de lavage est tellement faible qu'elle se rapproche de celle de l'eau. Une autre alternative écologique consiste à utiliser du savon de marseille véritable et sans additifs (à base d'huile d'olive et de soude) ou du savon d'Alep pour la lessive.

KW-Savon-lessive1-L.jpg

On peut réaliser soi-même sa lessive très simplement à partir d'eau bouillie, de savon de marseille râpé et de cristaux de soude. Voici une recette (que j'ai testé et approuvée) :

  • 100 gr de savon de marseille (naturel) rapé
  • 80 gr de cristaux de soude
  • 50 gouttes d'huiles essentielles
  • 2.5 litres d'eau

Râper le savon de marseille. Le dissoudre dans l'eau bouillante et mixer. Quand le savon est totalement dissous, ajouter les cristaux de soude. Laisser refroidir. Ajouter les huiles essentielles et passer un coup de mixer avant de mettre en bouteille.

Le savon de marseille ayant un PH alcalin (10), il est conseillé de mettre un peu de vinaigre d'alcool dans le bac adoucissant pour chaque lavage afin d'éviter les dépôts calcaires et pour rendre le linge plus doux.  On peut l'agrémenter de quelques gouttes d'huiles essentielles. Au sortir de la machine, le linge ne sent pas le vinaigre.

Voici une autre recette, en images : http://meselfeebulations.unblog.fr/

Dernières choses à savoir surtout pour les habitués aux produits classiques et les sceptiques :

  • L'eau de Javel ne nettoie pas : c'est un désinfectant ! On l'utilise plutôt pour les hôpitaux.
  • Nettoyer sans frotter est un leurre ou bien les produits qui le revendiquent sont bourrés d'agents très toxiques. Pour éviter d'avoir à les utiliser, un nettoyage fréquent est la meilleure solution.
  • La bonne odeur de propre n'existe pas : le propre n'a pas d'odeur ! Dans les lessives et les produits nettoyants, cette bonne odeur est due aux muscs artificiels qui peuvent être allergisant et dangereux sur le long terme.

Pour aller plus loin :

Les publicités en font-elles trop ? http://observatoiredelapublicite.fr/2009/02/01/lechat/

Les faux-amis de l'écologie : http://admin.blogs.psychologies.com/la_vie_en_vert/2009/0...

Comparatif écolabel et écocert : http://www.biocoop.fr/telechargement/BIOCOOP_COMPARE.pdf

16/11/2009

Les priorités dans la rénovation écologique

Lorsque l'on souhaite entreprendre des travaux de rénovation écologique, il existe une démarche à suivre pour diminuer sa consommation d'énergie. Par quoi commencer ?

301148_8945.jpg

- Tout d'abord, faire un bilan de consommation énergétique du logement

- Ensuite, isoler la toiture et les combles

En France les combles sont relativement mal isolées. Ils occasionnent une déperdition de chaleur assez importante et doivent donc être vérifiés en premier d'autant plus qu'une maison perd plus facilement de la chaleur vers le haut. A noter qu'une isolation par l'extérieur sera toujours plus performante.

- Etanchéifier les fenêtres

Les fenêtres à simple vitrage sont peu isolantes. Selon la région où vous habitez, vous pourrez opter pour des fenêtres à double ou triple vitrage. Les jointures sont également très importantes pour éviter les infiltrations d'air.

- Isoler les murs

20% des déperditions d'énergie et de chaleur s'effectuent par les murs. Si l'on souhaite refaire l'isolation des murs on peut opter pour des matériaux très performants comme le chanvre, le lin, la laine ou encore le liège qui bat tous les records au niveau de l'isolation accoustique. L'isolation des murs par l'extérieur est un peu plus compliquée à mettre en oeuvre mais plus efficace.

- Prévoir un système de ventilation

A partir du moment ou la maison est totalement étanche, il faut prévoir un système d'évacuation de l'air pour éviter les risques de dégradation par l'humidité produite par les habitants de la maison et pour assurer un environnement sain et agréable. Ce renouvellement d'air doit pouvoir être assuré avec une déperdition de chaleur minimale en hiver. Il existe des systèmes qui présentent de nombreux avantages et qui sont assez faciles à mettre en oeuvre comme le Puits Canadien ou plus classique une ventilation mécanique controlée (VMC).

- Le chauffage

Si votre chaudière est ancienne, il est peut être temps de la faire remplacer. Vous pouvez gagner ainsi 40% d'e consommation avec une chaudière neuve ! Il exciste des chaudières à basse température qui possèdent un très bon rendement pour un prix modeste.

Le chauffage au bois présente de nombreux avantages et de nombreux modèles d'inserts très performants et économiques.

Pour les autres types de chauffage, il convient de réaliser une étude pour savoir lequel vous conviendrait le mieux : solaire thermique, éolien, géothermie.

- L'électricité

Le choix d'un équipement écologique pour alimenter la maison en électricité vient en tout dernier lieu. Vous pouvez être autonome ou produire une bonne partie de l'électricité que vous consommer avec l’éolien et le solaire photovoltaïque. L’éolien n'est pas encore très utilisé par les particuliers car les petites éoliennes ne sont pas forcément les plus rentables et que l'installation d'une éolienne chez soi est encore assez longue et fastidieuse. Il convient de réaliser une étude pour définir votre consommation d'énergie : si elle est faible, vous avez tout intérêt à opter plutôt pour le photovoltaïque. Si elle est importante (foyer de plus de 4 personnes, bâtiment agricole, petite entreprise, maison isolée...) l'éolien peut être une très bonne solution.

Les panneaux solaires photovoltaïques sont également une très bonne alternative écologique et on voit de nouveaux modèles ultra performants se développer sur le marché. Ils impliquent un investissement important mais sont rapidement amortis et une installation photovoltaïque peut être assez rapidement mise en oeuvre.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu