Avertir le modérateur

23/06/2012

Une plateforme dédiée à l'habitat écologique pour les annonceurs

annonce, publicité, marketing, affichage

L'agence marketing Vista.ad dispose sur le web d'une synergie importante de guides d'informations sur l'habitat et la construction écologiques. Elle a décidé d'ouvrir ces sites web aux annonceurs en leur proposant des campagnes d'affichage de bannières publicitaires à des tarifs abordables.

Les professionnels de l'eco-construction peuvent donc désormais faire la promotion de leurs produits et de leurs services sur une plate-forme adaptée à leur activité : maisons clefs en main, matériaux, équipements, production d'énergie renouvelable, étude.

Vista.ad s'appuie sur la solution de paiement en ligne sécurisé Pay by Mail de la banque BPA pour la commercialisation de ces prestations de communication en ligne.

Retrouvez la synergie Habitat Ecologique de Vista.ad sur Facebook : www.facebook.com/habitat.eco

11/06/2010

Panneaux solaires photovoltaïques en Espagne

Panneaux solaires photovoltaïques en Espagne près d'Organya (Catalogne).

champ-photovoltaique_2.JPG

L'Espagne est l'un des leader mondial du solaire photovoltaïque : celui-ci représente son deuxième marché mondial (18 % du total).

 

28/05/2010

Le photovoltaïque et l'éolien pour les particuliers : pour ou contre ?

Faut-il développer le photovoltaïque et l'éolien auprès des particuliers ou bien est-ce une aberration ?

La question ici posée est de savoir si les avantages de ces outils de production d'électricité écologique sont supérieurs aux inconvénients (car ils existent bien évidemment) ou si c'est le contraire. Voici quelques arguments de personnes qui se sentent concernés par le sujet.

301147_7827.jpg

Les arguments POUR :

  1. Cette électricité est peu polluante, elle demande peu d’entretien, elle est disponible rapidement.
  2. L'intérêt des particuliers pour le photovoltaïque et l'éolien amène une diversification de la production électrique et l'effet de groupe entraine une baisse de coût des outils et une stimulation de la recherche dans le domaine.
  3. Les toitures des bâtiments et des maisons sont un gros potentiel unitilisé pour la pose de panneaux photovoltaïques. Autant s'en servir.
  4. Les fabriquants garantissent une production stable du matériel (photovoltaïque notamment) pendant 20 ans. Cependant la durée de vie réelle du matériel est de 40 ans et au bout de 20 ans, si votre installation est toujours debout, vous avez de l'électricité gratuite pour votre consommation pendant encore 20 ans.

Les arguments CONTRE :

  1. Le développement du photovoltaïque et de l'éolien auprès des particuliers et de manière générale empêche les gens de voir où sont les vraies priorités : limiter les consommations d'énergies. Des bâtiments mals isolés et mal conçus, voilà le véritable problème des habitations !
  2. Dans les 10 à 20 ans qui viennent la garantie de rachat qui est aujourd'hui très supérieure au coût de production n'existera probablement plus.
  3. Un panneau photovoltaïque est fabriqué avec de la silice et la pollution engendrée lors de la fabrication est importante, tout comme la pollution engendrée pour le transport (si les panneaux viennent de Chine).

Mon point de vue !

Le photovoltaïque et l'éolien pour les particuliers sont une alternative intéréssante pour devenir indépendant. L'électricité est l'énergie du futur : bientôt, en plus de nos nombreux appareils électriques, nous aurons des voitures à recharger. Chaque toit, chaque parcelle peuvent être rentabilisés pour que chacun puisse tendre vers l'autonomie énergétique.

Mais cette production d'électricité doit venir dans un deuxième temps et ne pas faire oublier que la vraie priorité pour l'instant est de limiter les consommations d'énergies superflues et les gachis énergétiques. L'isolation de la maison est primordiale et devrait être la première chose à envisager ! Une maison bien isolée avec des ouvertures optimisées, c'est 60 à 80% de chauffage en moins et ce dès la première année. Un panneau photovoltaïque met 10 ans à être rentabilisé s'il est subventionné et sil'électricité est racheté. S'il n'est pas subventionné et que l'électricité n'est pas rachetée par le réseau, il est rentabilisé au bout de 20 ans. Cependant la rentabilité ne devrait pas être le seul intérêt de ces technologies et l'économie d'argent la seule véritable motivation des particuliers.

Etre autonome, se détacher des lobbies du pétrole et du nucléaire, avoir dans 10 ans de l'électricité à domicile pour faire fonctionner ses appareils et recharger sa voiture sans passer par un intermédiaire, voilà selon moi le véritable intérêt !

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

23/03/2010

Le pharaonique projet solaire du Sahara

En 2008, une vingtaine de grands groupes allemands producteurs d'énergie se sont réunis en vue de développer le plus grand champ de panneaux photovoltaïques de la planète et ont créé Desertec, une fondation à l'issue de cette initiative. Le projet qui est né de ce consortium est dune ampleur considérable, il vise à exploiter le désert du Sahara pour y implanter des milliers de panneaux solaires. Le protocole d'accord du projet a été signé par douze groupes industriels basés en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord, le 13 juillet 2009.

1257444_22422064.jpg

Estimé à 400 milliards d'euros, ce projet s'étalerait sur 40 ans et selon les prévisions, les premiers foyers allemands devraient être approvisionnés en électricité d'ici dix ans. L'énergie solaire produite à la fin du projet devrait être équivalente couvrir les besoins en énergie du Maghreb et 15% à 20% des besoins de l'Europe. Pourtant, les acteurs de l'énergie solaire ne sont pas tous enthousiastes. Pour Solarworld, numéro un allemand de l'énergie solaire, ce projet est jugé dangereux. En installant ces centrales photovoltaïques dans des pays aux régimes politiques instables, il existe un risque d'entrer dans le même système de dépendance énergétique qu'avec le pétrole. Pour d'autres acteurs de l'industrie solaire, à long terme le jeu en vaut la chandelle car le réchauffement climatique est plus inquiétant qu'une crise financière.

Quatre nouveaux investisseurs viennent de rs'insérer dans le projet. Le groupe français Saint-Gobain (via sa filiale Saint-Gobain Solar),le groupe espagnol Red Electrica, l'italien Enel, et la société marocaine Nareva Holding rejoignent ainsi le projet Desertc qui compte désormais dix-sept groupes industriels d'envergure, avec à leur tête les deux groupes allemands leader de l'énergie, E.ON et RWE.

La réalisation de ce projet est encore incertaine. Compte tenu de l'ampleur de l'investissement (plus de 400 milliards d'euros) et de l'enjeu géopolitique, les responsables du dossier Desertec se donnent jusqu'à la fin de l'année 2012 pour décider si oui ou non ce projet verra le jour.

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu