Avertir le modérateur

02/01/2010

Une baignade écologique à Carcassonne

La société Nature et création basée près de Villefranche-du-Lauragais a créé son vingtième bassin naturel, destiné aux enfants et aux adolescents de Carcassonne en lieu et place d'une piscine traditionnelle.

piscine.jpg

Le Centre intercommunal d'action sociale offre ainsi aux enfants de Carcassonne une piscine 100% écologique de 120 m3, sans chlore et sans produits chimiques. Cette base de loisirs se trouve à 10 minutes du centre ville et remplace une ancienne piscine traditionnelle qui ne fonctionnait plus.

Les bassins de baignade fonctionnent grâce à un système d'épuration naturel des eaux grâce à des plantes et au moyen d'un parcours de filtration en circuit fermé. Le principe est similaire à celui d'une station d'épuration. Le coût d'un tel produit est élevé (2 millions d'euros) mais le confort et l'empreinte sur l'environnement ne sont pas du tout mêmes qu'avec une piscine traditionnelle. L'investissement est par ailleurs plus intéressant qu'avec une piscine classique car il y a très peu de frais de fonctionnement et d'entretien.

Cet espace de loisirs se veut également un outil pédagogique pour les enfants.

14/12/2009

Construire sa maison écologique

Ce soir sur france3 ne manquez pas ce documentaire sur l'éco-construction réalisé et diffusé dans le cadre de l'émission "Hors Série".

emissionfrance3.jpg

Habiter une maison à soi est un rêve commun à presque tous les français. Dans cette période de crise et de questionnements, ils sont nombreux à entamer une profonde réflexion et à se tourner vers des solutions en bâtissant autrement pour réduire à la fois leurs factures et leur empreinte sur l'environnement.

En Bretagne, Yannick et Sandra ont choisi de construire leur maison avec des matériaux recyclés. Leur projet est peu commun : ils construisent leur maison eux même avec des conteneurs marins usagés.

En Provence, Jean-Luc, Sylvie et leurs trois enfants vont se lancer dans le bioclimatique et utiliser comme ressource le soleil.

A Saint-Denis dans la région parisienne, un autre projet est en train de voir le jour. Au milieu des immeubles vont surgir des HLM en palettes de bois de récupération. L'isolation sera au coeur du projet : les habitants ne devraient plus payer que 80 euros de chauffage par an.

Construire écolo, c'est ce soir sur france3 à 20h35.

07/12/2009

Correns : premier village bio de France

Correns est un village pas comme les autres. En 1997, le maire du village de Correns, Michael Latz propose aux viticulteurs de passer tous en agriculture biologique pour faire de Correns le "premier village bio de France". Ajourd'hui c'est un choix que les viticulteurs ne regrettent pas.

1224069_13831140.jpg

Il a fallu trois ans pour que les sols purgent leurs produits chimiques et soient de nouveau cultivables. Aujourd'hui 200 hectares de vignes sont en culture biologique. Les 80 vignerons en AOC côtes-de-provence bio et vin de pays du Var représentent 90 % des viticulteurs de la coopérative.

L'expérience du bio a sans doute sauvé le village et celui-ci est beaucoup moins touché par la crise vinicole actuelle avoue le maire de Correns. Le bio favorise également l'écotourisme et la chasse : depuis quelques années, le gibier est réapparu en masse et les nappes phréatiques retrouvent une bonne qualité. Désormais résolument tourné vers l'agriculture biologique, le village de Correns au coeur de la provence verte réserve bien des surprises à ses visiteurs.

Village de Correns : http://www.correns.fr/

30/11/2009

Une centrale photovoltaïque dans une ancienne mine d'uranium

Réhabiliter une ancienne mine d'uranium et la transformer en centrale photovoltaïque : celà se passe en Vendée sur la commnune de Treize-Vents, un site qui autrefois hébergait une mine d'uranium sur quatorze hectares et qui n'est plus exploité depuis 1991.

1036496_40453089.jpg
Pourquoi réhabiliter une ancienne mine d'uranium ? Parce que le site n'est pas exploitable par l'agriculture et est laissé en friche, faute de mieux. L'idée d'installer des panneaux photovoltaïques parait dès lors très intéressante pour les élus locaux qui peinent à revaloriser cet ancien site industriel. la societé JP Energie environnement qui se porte garante du projet est prête à investir 10 millions d'euros.

7 hectares sur les 14 seront exploités sur l'ancienne mine à ciel ouvert et les capteurs solaires installés produiront une puissance de trois mégawatts crète. La future centrale photovoltaïque permettra de produire l’équivalent de la consommation de 1 110 foyers à partir de 2011. L'intégralité de la production sera réinjectée dans le réseau local via une ligne moyenne tension. Il n'y aura pas non plus de pollution visuelle, le site sera caché par la végétation.

L'ancienne mine d'uranium est cependant sous surveillance et la Direction régionale de l'environnement (Dreal) devra donner son accord à ce projet avant la mise en oeuvre.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu