Avertir le modérateur

16/07/2010

Les nouvelles utilisations du chanvre

Le chanvre, une plante pas comme les autres

Le chanvre fait parti des premières plantes à avoir été cultivées par l'homme : on retrouve des traces de cette culture en Asie 8000 ans avant JC. La plante est très tôt utilisée pour créer des textiles résistants (sacs, vêtements) et pour ses propriétés médicinales et diététiques sous forme de boisson à  base de graines ou d'ingestion d'huile.

chanvre.jpg

Il existe trois variétés de chanvre :

Le Cannabis Sativa ou Chanvre cultivé

Il existe plus de 400 variétés de l'espèce Sativa. Le cannabis sativa présente des taux de THC qui vont de 0.2% (cannabis sans effet psychotrope à usage industriel) à 22% (cultivars sélectionnés génétiquement pour leur fort effet psychotrope).

sativa.jpg

En moyenne, le cannabis destiné à être fumé présente 6% de THC. La graine de chanvre ne contient pas de THC. En 1840, la France cultivait 175 000 hectares de cette plante contre quelques hectares seulement à la fin des années 1960.

Le cannabis Indica

indica.jpg

Le cannabis Indica est une plante plus basse que la variété Sativa (qui elle peut atteindre 3 mètres de haut) et plus touffue. Principalement utilisée pour ses effets psychotropes, ces derniers s'avèrent plus soporifiques que pour les variétés Sativa qui sont quand à elles réputées pour leur effet stimulant. Le cannabis Indica est la variété utilisée en médecine pour les douleurs chroniques et les troubles du sommeil. Cette variété n'est pas utilisée pour la culture industrielle et est interdite en France.

Le cannabis Ruderalis ou cannabis sauvage

Espèce que l'on trouve dans les régions du Nord-Est de L'Europe et en Russie. le cannabis ruderalis est une espèce pauvre en THC (0.5%) que l'on utilise principalement pour ses fibres ou pour faire des croisements.

La culture du chanvre du 14è siècle aux années 1960

Le chanvre  (Cannabis sativa L.) est une plante qui a été largement utilisée du 14e au 18e siècle dans le textile, notamment pour la construction de toiles de navires ou de sacs pour les marchandises, mais aussi pour la fabrication d'huiles, pour l'habillement, le papier, l'alimentation (farine de chanvre et chènevis). Elle connait son âge d'or entre le 16è et le 17è siècle avec le commerce qu'en font les hollandais.

Au XVIIIè siecle avec la conccurence des fibres de coton venues des colonies Britanniques la culture du chanvre commence à diminuer. Pour étendre l'utilisation du coton à toute l'Europe, les britannique entretiennent l'idée que le chanvre est une plante nocive à cause de ses effets psychoactifs. Peu à peu on interdit la culture du chanvre en raison de ses propriétés psychotropes au profit du coton et des fibres synthétiques.

La redécouverte du chanvre et de ses qualités exceptionnelles pour l'isolation et l'environnement

Le chanvre est une plante qui possède de nombreuses qualités particulièrement intéressantes pour l'environnement : plante rustique et résistante, sa culture ne nécessite ni engrais ni produits chimiques. Le chanvre demande un apport en eau très faible comparé au blé et au maïs. La croissance du chanvre est rapide et sa transformation est également propre (ne nécessite pas de fongicides ni de traitements chimiques.

Aujourd'hui, le chanvre est peu à peu réintroduit dans l'agriculture pour ses propriétés exceptionnelles : le chanvre offre des débouchés très intéressant dans le domaine de l'habitat (isolation), l'automobile et la papeterie. Depuis 2001, les variétés de Chanvre (Cannabis Sativa) utilisés pour la culture en Europe ne doivent pas dépasser 0.2% de THC. La culture reste très encadrée : parcelles contrôlées systématiquement pour la teneur en THC et utilisation de semences de ferme interdites. La culture du Cannabis indica reste illégale.

600 hectares de chanvre ont été réintroduits en Haute-Garonne en 2006 et 1200 hectares en 2007. L’objectif est d’arriver à 5000 hectares de chanvre cultivé d’ici 2012. 10000 hectares de chanvre sont cultivés en France.

isolation_chanvre.jpg
Isolation en chanvre, source : Agneau bio des Pyrénées

 

Plus d'informations sur les propriétés et les utilisations du chanvre :

Au fil du chanvre, guide technique développé par le Conseil Général de Haute-Garonne :
http://www.haute-garonne.fr/upload/au_fil_du_chanvre.pdf

Les applications du chanvre, plaquette réalisée par le Conseil Général de Haute-Garonne :
http://www.haute-garonne.fr/upload/la_feuille_du_chanvre....

Les Pyrénées et les Landes également intéressés par la culture du chanvre :
http://www.ladepeche.fr/article/2008/09/19/476533-Cazeres...

Production de chanvre destiné à l'habitat écologique à Chateaubourg :
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Michel-Blin-p...

Documentaire : Le chanvre, une plante aux multiples facettes

 

11/06/2010

Panneaux solaires photovoltaïques en Espagne

Panneaux solaires photovoltaïques en Espagne près d'Organya (Catalogne).

champ-photovoltaique_2.JPG

L'Espagne est l'un des leader mondial du solaire photovoltaïque : celui-ci représente son deuxième marché mondial (18 % du total).

 

07/06/2010

Salon Construire Naturel - Novembre 2010

La nouvelle édition du salon Construire Naturel se déroulera du 19 au 21 novembre 2010 à la Grande Halle de Clermont-Ferrand et du 11 au 14 novembre 2010 au Grand Palais de Lille.

salonconstruirenaturel.jpg

Ce salon est dédié à la maison bois, la construction durable, aux éco-matériaux et aux énergies renouvelables et attire de nombreux particuliers, professionnels et collectivités.

Construire Naturel est un rendez-vous pour tous les porteurs de projets qui souhaitent bâtir, rénover ou aménager en ayant un objectif : associer l’habitat et la protection de l'environnement. Cet évènement sera articulé autour de 4 thèmes : maison bois, éco-matériaux, énergies renouvelables et filière bois. Ce salon, par la richesse de ses offres, de ses conférences et de ses démonstrations, permettra de répondre à toutes les interrogations concernant la construction saine.
Tarifs du salon : 6.50€, tarif réduit : 5€
Horaires : 10h-19h

Construire Naturel, le site du salon : www.construire-naturel.com

Si vous souhaitez plus de renseignements, vous pouvez effectuez une demande de devis et/ou d'informations sur le formulaire de contact du site Construire écologique.

 

 

28/05/2010

Le photovoltaïque et l'éolien pour les particuliers : pour ou contre ?

Faut-il développer le photovoltaïque et l'éolien auprès des particuliers ou bien est-ce une aberration ?

La question ici posée est de savoir si les avantages de ces outils de production d'électricité écologique sont supérieurs aux inconvénients (car ils existent bien évidemment) ou si c'est le contraire. Voici quelques arguments de personnes qui se sentent concernés par le sujet.

301147_7827.jpg

Les arguments POUR :

  1. Cette électricité est peu polluante, elle demande peu d’entretien, elle est disponible rapidement.
  2. L'intérêt des particuliers pour le photovoltaïque et l'éolien amène une diversification de la production électrique et l'effet de groupe entraine une baisse de coût des outils et une stimulation de la recherche dans le domaine.
  3. Les toitures des bâtiments et des maisons sont un gros potentiel unitilisé pour la pose de panneaux photovoltaïques. Autant s'en servir.
  4. Les fabriquants garantissent une production stable du matériel (photovoltaïque notamment) pendant 20 ans. Cependant la durée de vie réelle du matériel est de 40 ans et au bout de 20 ans, si votre installation est toujours debout, vous avez de l'électricité gratuite pour votre consommation pendant encore 20 ans.

Les arguments CONTRE :

  1. Le développement du photovoltaïque et de l'éolien auprès des particuliers et de manière générale empêche les gens de voir où sont les vraies priorités : limiter les consommations d'énergies. Des bâtiments mals isolés et mal conçus, voilà le véritable problème des habitations !
  2. Dans les 10 à 20 ans qui viennent la garantie de rachat qui est aujourd'hui très supérieure au coût de production n'existera probablement plus.
  3. Un panneau photovoltaïque est fabriqué avec de la silice et la pollution engendrée lors de la fabrication est importante, tout comme la pollution engendrée pour le transport (si les panneaux viennent de Chine).

Mon point de vue !

Le photovoltaïque et l'éolien pour les particuliers sont une alternative intéréssante pour devenir indépendant. L'électricité est l'énergie du futur : bientôt, en plus de nos nombreux appareils électriques, nous aurons des voitures à recharger. Chaque toit, chaque parcelle peuvent être rentabilisés pour que chacun puisse tendre vers l'autonomie énergétique.

Mais cette production d'électricité doit venir dans un deuxième temps et ne pas faire oublier que la vraie priorité pour l'instant est de limiter les consommations d'énergies superflues et les gachis énergétiques. L'isolation de la maison est primordiale et devrait être la première chose à envisager ! Une maison bien isolée avec des ouvertures optimisées, c'est 60 à 80% de chauffage en moins et ce dès la première année. Un panneau photovoltaïque met 10 ans à être rentabilisé s'il est subventionné et sil'électricité est racheté. S'il n'est pas subventionné et que l'électricité n'est pas rachetée par le réseau, il est rentabilisé au bout de 20 ans. Cependant la rentabilité ne devrait pas être le seul intérêt de ces technologies et l'économie d'argent la seule véritable motivation des particuliers.

Etre autonome, se détacher des lobbies du pétrole et du nucléaire, avoir dans 10 ans de l'électricité à domicile pour faire fonctionner ses appareils et recharger sa voiture sans passer par un intermédiaire, voilà selon moi le véritable intérêt !

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu