Avertir le modérateur

02/01/2013

Dix conseils lorsqu'on veut s'équiper d'un poêle à granulés

La France s'est engagée dans le développement durable lors du Sommet de la Terre de Rio en juin 1992. En tant que citoyen sensibilisé à l'environnement, nous pouvons suivre la voie de l'écologie, notamment en installant un poêle à granulés chez soi.

poêle à granulés,poêle à bois,énergie,granulés,chauffage,chauffage au bois

Les poêles à granulés de bois possèdent des avantages incontestables par rapport aux poeles à bois classiques. Plus modernes que ces derniers, les poeles à granulés possèdent plus d'autonomie de chauffe et sont plus économiques car la température est réglable de façon précise. Les granulés sont plus propres que les buches, le consommateur gagne en confort et en rendement. Plus cher à l'achat qu'un poele classique, ils sont au final plus économiques grâce à leur haute performance.

Nous avons listé dix conseils importants dans l'achat de ce mode de chauffage.

  1. Tout d'abord, la programmation est essentielle pour atteindre les meilleures performances. Pour être économique, un poele à granulé doit être bien réglé. Pour vous aider suivez la notice d'utilisation ou demandez votre installateur, sachant qu'il existe aussi des poêles à granulés à réglage automatique.
  2. Certaines régions sont très bien pourvues en matière première (granulés) tandis que d'autres n'en produisent pas du tout. Avant de s'équiper avec un poele à granulé, vérifiez que votre région est bien pourvue, sachant que le réseau de distribution commence à s'étendre de plus en plus. Il vaut mieux prévoir l'installation d'un silo si vous souhaitez bénéficier du coût préférentiel d'achat des granulés bois en vrac plutôt qu'en sac.
  3. Habiller son poêle à granulés pour une question d'esthétique allonge le temps de chauffe mais augmente le temps de préchauffe.
  4. Le crédit d'impôt dont vous pouvez bénéficier à l'achat ou au renouvellement est soumis à des conditions telles que par exemple l'installation par un installateur certifié ou la conformité du système d'évacuation des fumées (consultez le site du Ministère du développement durable)
  5. Voir au-delà de l'achat et penser SAV, car plus votre poêle à granulés est équipé de pièces électroniques, plus son entretien est cher.
  6. Un poêle à granulés peut chauffer plusieurs pièces, à condition d'être correctement placé dans la pièce en position centrale avec une arrivée d'air extérieur directe.
  7. Il est préférable d'investir dans des granulés de bonne qualité pour obtenir le meilleur rendement : qualité de chauffe supérieure, moins de cendre et pas de problème d'humidité.
  8. Un poêle à granulés est certes plus bruyant qu'un poêle à bûches mais a une durée de vie très élevée.
  9. Accordez de l'importance à la grandeur du réservoir car plus le contenant est grand et plus longue est l'autonomie.
  10. Pour finir, n'hésitez pas à exposer vos besoins de chauffe lors de l'achat car échange direct entre spécialiste et client est toujours bénéfique.

Vous êtes à présent armés de conseils pratiques grâce auxquels vous choisirez le poêle à granulés qui conviendra au mieux à votre habitation et à votre budget. Bon repérage !

28/05/2010

Le photovoltaïque et l'éolien pour les particuliers : pour ou contre ?

Faut-il développer le photovoltaïque et l'éolien auprès des particuliers ou bien est-ce une aberration ?

La question ici posée est de savoir si les avantages de ces outils de production d'électricité écologique sont supérieurs aux inconvénients (car ils existent bien évidemment) ou si c'est le contraire. Voici quelques arguments de personnes qui se sentent concernés par le sujet.

301147_7827.jpg

Les arguments POUR :

  1. Cette électricité est peu polluante, elle demande peu d’entretien, elle est disponible rapidement.
  2. L'intérêt des particuliers pour le photovoltaïque et l'éolien amène une diversification de la production électrique et l'effet de groupe entraine une baisse de coût des outils et une stimulation de la recherche dans le domaine.
  3. Les toitures des bâtiments et des maisons sont un gros potentiel unitilisé pour la pose de panneaux photovoltaïques. Autant s'en servir.
  4. Les fabriquants garantissent une production stable du matériel (photovoltaïque notamment) pendant 20 ans. Cependant la durée de vie réelle du matériel est de 40 ans et au bout de 20 ans, si votre installation est toujours debout, vous avez de l'électricité gratuite pour votre consommation pendant encore 20 ans.

Les arguments CONTRE :

  1. Le développement du photovoltaïque et de l'éolien auprès des particuliers et de manière générale empêche les gens de voir où sont les vraies priorités : limiter les consommations d'énergies. Des bâtiments mals isolés et mal conçus, voilà le véritable problème des habitations !
  2. Dans les 10 à 20 ans qui viennent la garantie de rachat qui est aujourd'hui très supérieure au coût de production n'existera probablement plus.
  3. Un panneau photovoltaïque est fabriqué avec de la silice et la pollution engendrée lors de la fabrication est importante, tout comme la pollution engendrée pour le transport (si les panneaux viennent de Chine).

Mon point de vue !

Le photovoltaïque et l'éolien pour les particuliers sont une alternative intéréssante pour devenir indépendant. L'électricité est l'énergie du futur : bientôt, en plus de nos nombreux appareils électriques, nous aurons des voitures à recharger. Chaque toit, chaque parcelle peuvent être rentabilisés pour que chacun puisse tendre vers l'autonomie énergétique.

Mais cette production d'électricité doit venir dans un deuxième temps et ne pas faire oublier que la vraie priorité pour l'instant est de limiter les consommations d'énergies superflues et les gachis énergétiques. L'isolation de la maison est primordiale et devrait être la première chose à envisager ! Une maison bien isolée avec des ouvertures optimisées, c'est 60 à 80% de chauffage en moins et ce dès la première année. Un panneau photovoltaïque met 10 ans à être rentabilisé s'il est subventionné et sil'électricité est racheté. S'il n'est pas subventionné et que l'électricité n'est pas rachetée par le réseau, il est rentabilisé au bout de 20 ans. Cependant la rentabilité ne devrait pas être le seul intérêt de ces technologies et l'économie d'argent la seule véritable motivation des particuliers.

Etre autonome, se détacher des lobbies du pétrole et du nucléaire, avoir dans 10 ans de l'électricité à domicile pour faire fonctionner ses appareils et recharger sa voiture sans passer par un intermédiaire, voilà selon moi le véritable intérêt !

Et vous, qu'en pensez-vous ?

 

23/03/2010

Le pharaonique projet solaire du Sahara

En 2008, une vingtaine de grands groupes allemands producteurs d'énergie se sont réunis en vue de développer le plus grand champ de panneaux photovoltaïques de la planète et ont créé Desertec, une fondation à l'issue de cette initiative. Le projet qui est né de ce consortium est dune ampleur considérable, il vise à exploiter le désert du Sahara pour y implanter des milliers de panneaux solaires. Le protocole d'accord du projet a été signé par douze groupes industriels basés en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord, le 13 juillet 2009.

1257444_22422064.jpg

Estimé à 400 milliards d'euros, ce projet s'étalerait sur 40 ans et selon les prévisions, les premiers foyers allemands devraient être approvisionnés en électricité d'ici dix ans. L'énergie solaire produite à la fin du projet devrait être équivalente couvrir les besoins en énergie du Maghreb et 15% à 20% des besoins de l'Europe. Pourtant, les acteurs de l'énergie solaire ne sont pas tous enthousiastes. Pour Solarworld, numéro un allemand de l'énergie solaire, ce projet est jugé dangereux. En installant ces centrales photovoltaïques dans des pays aux régimes politiques instables, il existe un risque d'entrer dans le même système de dépendance énergétique qu'avec le pétrole. Pour d'autres acteurs de l'industrie solaire, à long terme le jeu en vaut la chandelle car le réchauffement climatique est plus inquiétant qu'une crise financière.

Quatre nouveaux investisseurs viennent de rs'insérer dans le projet. Le groupe français Saint-Gobain (via sa filiale Saint-Gobain Solar),le groupe espagnol Red Electrica, l'italien Enel, et la société marocaine Nareva Holding rejoignent ainsi le projet Desertc qui compte désormais dix-sept groupes industriels d'envergure, avec à leur tête les deux groupes allemands leader de l'énergie, E.ON et RWE.

La réalisation de ce projet est encore incertaine. Compte tenu de l'ampleur de l'investissement (plus de 400 milliards d'euros) et de l'enjeu géopolitique, les responsables du dossier Desertec se donnent jusqu'à la fin de l'année 2012 pour décider si oui ou non ce projet verra le jour.

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu