Avertir le modérateur

23/03/2010

Le pharaonique projet solaire du Sahara

En 2008, une vingtaine de grands groupes allemands producteurs d'énergie se sont réunis en vue de développer le plus grand champ de panneaux photovoltaïques de la planète et ont créé Desertec, une fondation à l'issue de cette initiative. Le projet qui est né de ce consortium est dune ampleur considérable, il vise à exploiter le désert du Sahara pour y implanter des milliers de panneaux solaires. Le protocole d'accord du projet a été signé par douze groupes industriels basés en Europe, au Proche-Orient et en Afrique du Nord, le 13 juillet 2009.

1257444_22422064.jpg

Estimé à 400 milliards d'euros, ce projet s'étalerait sur 40 ans et selon les prévisions, les premiers foyers allemands devraient être approvisionnés en électricité d'ici dix ans. L'énergie solaire produite à la fin du projet devrait être équivalente couvrir les besoins en énergie du Maghreb et 15% à 20% des besoins de l'Europe. Pourtant, les acteurs de l'énergie solaire ne sont pas tous enthousiastes. Pour Solarworld, numéro un allemand de l'énergie solaire, ce projet est jugé dangereux. En installant ces centrales photovoltaïques dans des pays aux régimes politiques instables, il existe un risque d'entrer dans le même système de dépendance énergétique qu'avec le pétrole. Pour d'autres acteurs de l'industrie solaire, à long terme le jeu en vaut la chandelle car le réchauffement climatique est plus inquiétant qu'une crise financière.

Quatre nouveaux investisseurs viennent de rs'insérer dans le projet. Le groupe français Saint-Gobain (via sa filiale Saint-Gobain Solar),le groupe espagnol Red Electrica, l'italien Enel, et la société marocaine Nareva Holding rejoignent ainsi le projet Desertc qui compte désormais dix-sept groupes industriels d'envergure, avec à leur tête les deux groupes allemands leader de l'énergie, E.ON et RWE.

La réalisation de ce projet est encore incertaine. Compte tenu de l'ampleur de l'investissement (plus de 400 milliards d'euros) et de l'enjeu géopolitique, les responsables du dossier Desertec se donnent jusqu'à la fin de l'année 2012 pour décider si oui ou non ce projet verra le jour.

 

 

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu